Villes & Régions. Géographie de l’Ukraine

Informations sur les lieux incontournables d’Ukraine


Avec ses 603 700 km², l’Ukraine est le pays le plus vaste d’Europe. Le relief de l’Ukraine est caractérisé par des zones montagneuses au sud de la presqu’île de Crimée et dans la région des Carpates ukrainiennes.

Les plus grandes villes d’Ukraine sont aujourd’hui Kiev, sa capitale, Lviv en Ukraine occidentale, Odessa au sud, en Ukraine centrale Dniepropetrovsk et Zaporijjia (autrefois bastion des Cosaques) et à l’est, le cœur d’acier de l’Ukraine, Donetsk.

     

    Les Carpates forment un arc de cercle d’environ 260 km de long sur 60 à 80 km de large et sont composées d’une suite de chaîne montagneuses culminant à quelques 2000 m d’altitude. Le plus haut sommet est le Goverla avec 2061 m d’altitude. Moins hautes mais plus escarpées, les montagnes de Crimée, dont la crête méridionale dentelée ourle au-dessus de la mer Noire. Son plus haut sommet, le mont Roman Koch, culmine tout de même à 1545 m d’altitude.

    Le reste du pays, dont la formation remonte à des millions d’années, est constitué d’une immensité plate, tantôt en pente douce, tantôt montant légèrement, dont les aspérités ont été polies par le temps. Elle est traversée par les cours d’eau, surtout dans la partie nord-est, qui ont creusé des vallées encaissées et des gorges profondes.

    Du delta du Danube jusqu’à à la pointe est de la Crimée, la côte de la mer Noire domine l’immensité de la mer et s’élève abrupte au-dessus de l’eau. Si l’on continue à l’est, en direction de la mer d’Azov, elle-même reliée à la mer Noire par le détroit de Kertch, la côte est beaucoup plus plate et régulière. A d’autres endroits, elle est forgée de limanes, larges étendues d’eau séparées de la haute mer par des langues de terre.

    Le relief de la côte entre Odessa et la Crimée, au sud, donc, passe de 160 à 10 m au-dessus du niveau de la mer, formant la grande dépression pontique. Le paysage y est à l’origine steppique, cette végétation s’étendant jusqu’au détroit de Kertch en Crimée. Ici se trouve la Taurie, autrefois pays des tempêtes noires, lorsqu’à la fin d’étés très secs le vent arrêté par aucun obstacle végétal soulevait en volutes la terre brûlée par le soleil. Cette région est aujourd’hui le cœur de l’industrie agraire ukrainienne, mieux connu sous le nom de « grenier de la Russie et de l’Union soviétique ».

    Les plus grands fleuves ukrainiens, le Dniepr, le Boug et le Dniestr se jettent dans la mer Noire. Seul le Donets traverse les territoires situés au nord-est de l’Ukraine. La largeur impressionnante du Dniepr est le résultat d’aménagements effectués sous l’ère soviétique dans le cadre des « grands travaux du socialisme et du communisme ». Des barrages y furent construits, créant artificiellement d’immenses retenues d’eau. Celles-ci facilitent le trafic fluvial et la reproduction des poissons, faisant du Dniepr un paradis pour les pêcheurs.

    Le bilan hydrique évolue petit à petit de la frontière biélorusse au nord à la côte de la mer Noire. Le bilan hydrique compare les précipitations à l’évapotranspiration potentielle. Si le volume des précipitations est plus important que l’évaporation causée par le soleil, l’excédent des eaux se retrouve dans les fleuves, et le bilan hydrique est positif, comme en Europe centrale par exemple. Dans le cas inverse se forment des steppes, des zones semi-arides et des déserts. De plus, plus les précipitations annuelles sont faibles, plus la formation de larges forêts est compromise.

    Ce même phénomène est observable en Ukraine. On y retrouve trois zones de végétation. La partie nord est caractérisée par des forêts mixtes, de même que dans le reste de la zone de climat tempéré européenne. A ceci s’ajoutent des paysages de type forestier steppique. Le bilan hydraulique a tendance ici à passer dans le négatif. On y trouve une alternance de forêts et de steppes, les forêts se raréfiant toujours plus jusqu’à donner des paysages complètement steppiques. Ce type de paysage s’étend de l’embouchure du Danube aux vastes plaines d’Asie, en passant par les régions désertiques d’Asie centrale.

    Cette division naturelle de l’Ukraine en trois zones climatiques distinctes fut d’une importance cruciale pour les peuplades du nord de la mer Noire. Les frontières séparant les paysans sédentaires des éleveurs de bétail nomades correspondaient en effet très souvent à des frontières naturelles déterminées par les conditions climatiques.

    Ces trois zones sont aujourd’hui assez difficiles à distinguer les unes des autres. 70% des forêts mixtes originelles ont été détruits et un vaste système d’irrigation a transformé la steppe aride en fécondes terres cultivées.
    ukraine, informations, ville, région, region, lieu, geographie, géographie, ukraine, carpates, steppe, mer noire, terre noire, crimée, crimee, mer d’azov, zivach, plaine, dniepr, dnepr, boug, dniestr, san, danube, delta du danube, embouchure du danube
    en haut