Tchernihiv (Tchernigov, Tchernigiv), berceau de la foi orthodoxe

Villes et régions d’Ukraine


Cette ville située sur la rive droite de la Desna fut considérée pendant des centaines d’années comme LE centre de la foi orthodoxe. Car la ville, dès sa fondation, se développa comme une dangereuse concurrente de Kiev en phase de devenir la nouvelle capitale de la Rus.

Les premières découvertes archéologiques dans la région suggèrent la présence d’une colonie vers 6 000 av. J.C. Vers le milieu du 7e siècle de notre ère, les différentes colonies slaves fondées par les descendants des Vikings auraient été regroupées en un ensemble plus grand portant le nom de Tchernigov. La ville est évoquée pour la première fois en l’an 860 dans une liste de cités de la Rus tributaires de Byzance. Sur cette liste, Tchernigov figure déjà en deuxième position, juste derrière Kiev.

 

Le 11e siècle marque l’apogée économique et culturelle de la ville. Sa position intéressante en bordure de la Desna, sur la route nord-sud, en font un lieu de passage obligé et encourage le commerce. Des églises et cathédrales furent construites, les premières et plus importantes de la Russie kiévienne à cette époque-là. Des colons très religieux s’y installèrent, creusèrent des monastères dans la terre, avec la ferme intention d’y vivre et d’y prier. C’est ainsi que furent érigés, de même qu’à Kiev, des monastères troglodytes. De cet endroit, les chefs spirituels de l’orthodoxie russe délivrent des messages et donnent des conseils à toute la chrétienté.

Le 11e siècle marque l’apogée économique et culturelle de la ville. Sa position intéressante en bordure de la Desna, sur la route nord-sud, en font un lieu de passage obligé et encourage le commerce. Des églises et cathédrales furent construites, les premières et plus importantes de la Rus à cette époque-là. Des colons très religieux s’y installèrent, creusèrent des monastères dans la terre, avec la ferme intention d’y vivre et d’y prier. C’est ainsi que furent érigés, de même qu’à Kiev, des monastères troglodytes. De cet endroit, les chefs spirituels orthodoxes russes délivrent des messages et donnent des conseils à toute la chrétienté.

La prospérité de Tchernigov dure jusqu’au 13e siècle. Puis en 1239, les Mongols prennent d’assaut la ville et ne laissent pas une pierre debout. La ville se remet peu à peu de la tourmente, mais ne retrouvera jamais sa force et importance d’avant.

Seule l’importance sur le plan religieux de Tchernigov reste intacte. C’est ainsi que sur les fondations du monastère troglodyte du 11e siècle sera construit au 17e siècle le monastère de la Trinité, qui se développera rapidement en centre significatif pour l’impression de livres, et deviendra par la suite le lieu de résidence de l’archevêque.

Tchernihiv, tout comme d’autres villes ukrainiennes, change plusieurs fois de maîtres. Elle devient lituanienne, russe, polonaise, puis à nouveau russe. La ville reste un lieu de pouvoir pour la région, sera capitale de département au sein de l’empire russe, et plus tard le siège de l’administration de l’oblast.

Il est possible aujourd’hui de visiter les églises et monastères centenaires, magnifiquement restaurés. Le visiteur est interpellé de loin déjà par les coupoles dorées de la cathédrale de la Transfiguration du Christ, de la cathédrale Boris et Gleb et du monastère de la Trinité. La Laure de Tchernigov, qui a été également fondée par St Antoine l’Athonite peu après la grande Laure de Kiev témoigne encore aujourd’hui de la vie ascétique et imprégnée de spiritualité de ses moines.

Conseil lecture pour Tchernihiv


Petit futé Ukraine


Tchernihiv est aussi une ville jeune et moderne. De nombreux étudiants y viennent pour étudier dans ses universités et écoles supérieures. Ce sont eux qui mènent la danse le vendredi soir. La rue principale, la Prospekt Miru, est alors investie par des petits groupes de jeunes ou des couples jouant à l’éternel m’as-tu.vu, avant de se rendre dans les discothèques ou les cinémas.

Tradition et modernité, tels sont les mots qui pourraient décrire l’esprit de Tchernihiv. Ses parcs, son architecture, et son ambiance de petite ville sympathique en font une étape agréable de circuit.


Bons plans restaurants à Tchernihiv

Restaurant Dva Gusya (Les deux oies):   Situé sur la place principale, ce restaurant tient lieu de quartier général des étudiants. Son charme tient du fast-food, et il ne faut pas craindre les hits ukrainiens du moment qui passent en boucle sur la chaîne stéréo. Mais les prix modiques et la wifi gratuite rendent le tout plus supportable. Fourchette de prix : inférieure.

Restaurant Predslava, vul. Pyatnizka:  Ce restaurant a été pour nous le premier, dans lequel nous avons été accueillis par de la musique d’ambiance, une table dressée et des bougies. Ceux qui ont un faible pour les atmosphères romantiques comprendront comment quelques bougies allumées peuvent rendre une pièce agréable et chaleureuse. Une impression très positive, donc, qui fut confirmée par un service très accueillant. Ce que nous avons préféré : les plats, succulents, préparés à la commande. Fourchette de prix : moyenne.
tchernigov, chernigiv, chernigov, tchernihiv, ukraine, tchernigiv, chernihiv
en haut