Sébastopol, champ de bataille de la Guerre de Crimée

Ville héros pendant la seconde guerre mondiale et perle soviétique dans la zone interdite


Visitez avec nous l’une des nombreuses baies pittoresques qui entourent la ville portuaire de Sébastopol au Sud-Ouest de la presqu’île ukrainienne de Crimée. Elle était interdite aux touristes étrangers il n’y a pas si longtemps à cause de son statut de point d’attache principal de la flotte soviétique de la mer Noire. Aujourd’hui encore on peut observer des unités de marine russes et ukrainiennes appareillées dans le port de Sébastopol, cependant on peut également visiter et découvrir sans problème cette ville à la vue magnifique sur la mer Noire.

 

Sébastopol doit son charme avant tout à sa position géographique fascinante sur plusieurs collines et à son architecture néoclassique unique. Les sites archéologiques de la ville de Chersonèse, situés au bord de la mer et datant du 5ème siècle avant J.-C. de l’Antiquité grecque présentent un intérêt tout particulier. Ses restes architectoniques témoignent de nos jours encore de la richesse culturelle de la région à cette époque et font partie du patrimoine culturel de l’UNESCO. C’est ici que se trouve aussi la pompeuse cathédrale Saint Volodimir, nommée ainsi d’après le grand prince de Kiev Volodimir, qui fut construite à cet emplacement en 1862 et où Volodimir se fit baptiser avant de proclamer la chrétienneté en tant que religion d’Etat de la Russie Kiévienne.

Le musée du Panorama, situé sur une colline, constitue un point de passage obligé pour tout visiteur à Sébastopol. Sur un panneau long de plus de 100 mètres est représentée de facon très réaliste l’offensive des alliés francais, anglais, turcs et sardes sur la citadelle russe de Sébastopol pendant la guerre de Crimée (1853-1856). Lors de la Guerre de Crimée, guerre qui entra dans l’Histoire comme la première guerre de position, la ville fut presque entièrement détruite. Des centaines de soldats, d’officiers et de civils y perdirent la vie.

Pendant la seconde guerre mondiale, appellée la grande guerre patriotique, la ville fut assiégée par la Wehrmacht et pratiquement entièrement détruite. Lors de son assaut en juin 1942, des dizaines de milliers d’habitants et de défenseurs soviétiques y perdirent la vie. Le musée et monument Diorama  informe aujourd’hui sur la dure période du siège et de la prise de Sébastopol sur la colline Sapoune à l’entrée de la ville. En raison de la grande résistance qui y a été tenue durant la 2nde guerre mondiale, Sébastopol a obtenu le titre de "ville héros" et la ville fut reconstruite en à peine 5 ans grâce à d’énormes efforts.

De Sébastopol on peut rapidement accéder au monastère d’Inkerman, qui est sculpté dans la roche et se trouve sur le terrain de l’ancienne forteresse Kalamita, qui appartenait à la principauté de Théodoros au Moyen-Âge. A Inkerman se trouve un domaine viticole où l’on peut déguster les vins pressés ici.

Bons plans restaurants à Sébastopol

Restaurant K Babuschke (chez grand-mère), ul. Mayakovskogo: Au coin de l’hôtel Sébastopol se trouve dans une rue calme un tout petit restaurant au charme d’une cantine d’entreprise. Sauf qu’ici c’est grand-mère qui cuisine elle-même des plats ukrainiens délicieux, le service est agréable. Etant donné l’affluance qui y règne, on y mange assez rapidement, les tables ne sont jamais vraiment libres. Fourchette de prix: économique.

Restaurant Rybazkij Stan, ul. Klokacheva, directement près de l’embarcadère: Premier restaurant proposant des plats préparés avec du poisson frais que nous avons trouvé sur la côte de la mer Noire. Restaurant central avec belle vue sur la baie de Sébastopol. Fourchette de prix: élevée.
sébastopol, crimée, guerre crimée, flotte, mer noire, guerre mondiale, ukraine
en haut