Nizhni-Novgorod, ville industrielle au passé riche sur la Volga

Villes et régions de Russie


La ville de Nizhni-Novgorord dans partie européenne de la Russie fait partie des plus grandes villes du pays. Elle se trouve à environ 300km à l’Est de la capitale Moscou au confluent entre deux fleuves, l’Oka et la Volga. En raison des nombreux bâtiments bien conservés de différentes époques et styles, la ville est un eldorado pour les voyageurs.

Depuis des siècles, Nizhni-Novgorod se trouve au carrefour de route marchandes entre Ouest et Est, Nord et Sud. Avant, c’était des caravanes et par les voies fluviales, aujourd’hui c’est en transsibérien et sur des grandes voies routières que s’effectuent les transports de passagers et de marchandises. La Volga, qui est le plus grand fleuve d’Europe, joue un rôle central dans les transports de marchandises.

 

Aujourd’hui encore, Nizhni-Novgorod bénéficie de la réputation d’une grande ville marchande, en partie grâce à sa halle aux exposition connue mondialement et à l’architecture frappante. Le plus grand port sur la Volga et un aéroport important soulignent cette importance.

La position propice sur les deux fleuves, l’Oka et la Volga, était la raison pour la fondation de la ville. Les forêts infinies et impénßetrables avec plein de dangers rendaient difficile la naissance de routes marchandes dans le pays et transposaient le transport sur les voies fluviales. Ainsi, les confluents étaient bien appropriés à la sécurité et à la fortification des routes marchandes, d’autant plus quand ces confluents disposaient de rives abruptes. Aujourd’hui, un escalier de 560 marches mène des bords de la Volga sur les hauteurs de la fortification historique.

Avec la croissane de la richesse de son importance, la ville devient capitale de la principauté de Suzdal, Nizhni-Novgorod doit bientôt faire face aux tatars et mongols qui s’approchent et recoit un kremlin en pierres, une fortification qui est agrandie au 16ème siècle et pourvue de briques rouges pour prendre sa forme actuelle.

Le kremlin est un exemple impressionnant d’architecture moyen-âgeuse, les murs sont épais de 5 mètres, les tours de fortifications s’élèvent à 30m de hauteur d’où l’on a une large vue panoramique sur la Volga et ses bords pittoresques. La cathédrale de l’Archange-Saint-Michel à l’intérieur des remparts du kremlin contruite au 16ème siècle vaut le coup d’oeil avec ses murs aux pierres blanches.

A cette époque, Nizhni-Novgorod faisait partie de l’empire moscovite et n’était plus capitale, mais attirait tout de même l’attention sur lui-même par exemple par l’armée populaire fondée par le marchand Minine et le prince Pozharski qui libéra Moscou en 1612 des Polonais. Les restes de Kuzma Minine sont inhumés dans la cathédrale de l’Archange-Saint-Michel dans le kremlin de la ville. Sur la place devant le kremlin se trouve un monument errigé à la gloire de ses deux fils sur le modèle de celui de la Place Rouge à Moscou.

Entre le 17ème et le 20ème siècles, la ville prend son essor. Des noms et concepts deviennent liés à la ville, entre autres la famille de marchands Stroganov et la messe de Makariev. Les Romanovs nomment un style architectural d’après les constructions de la cathédrale Marie de la Nativité et de l’église de la Vierge Marie de Smolensk et de Vladimir, toutes deux datant du 17ème siècle.

Parallèlement l’industrialisation fait son entrée à Nizhni-Novgorod et en fait l’un des centres industriels les plus importants. Un témoin éloquent en sont les bâtisses Art Nouveau et de la villa de la ville et de la banque de la famille Roukavichnikov, une autre banque dans le style vieux russe et la banque paysanne, aujourd’hui un centre culturel pour jeunes. Remarquable à voir de cette époque, la mairie de la ville également.

Alexei Maximovitch Pechkov, écrivain né à Nizhni-Novgorod, plus connu sous son nom d’auteur Maxim Gorki, décrit dans ses premiers romans la situation précaire du prolétariat de la ville qui cherche un échappatoire dans la révolution d’octobre. La ville prend son nom dans les années 1930.

A cette période d’industrialisation, on a cherché à utiliser un langage artistique propre dans le jeune état soviétique comme le montrent de nombreux bâtiments du centre-ville. Ainsi voit le jour la maison de la banque Garantia, le pylône électrique Choukhov, la maison d’or, la maison des artistes et d’autres témoins architecturaux de cette époque.

La ville de Nizhni-Novgorod, renommée en Gorki, devient une ville fermée en Union soviétique de part sa production d’armes, et donc impénétrable aux étrangers. On produit ici des avions, automobiles, mais aussi des avions de chasse, des sous-marins atomiques, des missiles Katioucha et des chars, entre autres le légendaire T-34. A la fin de la seconde guerre mondiale, des soldats allemands sont internés dans la ville.

Et puis, Nizhni-Novgorod s’enfonce aussi dans la période de plomb du socialisme soviétique dans les années 60 et 80. Andrei Sakharov, un physicien célèbre et défenseur des droits de l’homme, est banni dans la ville de Gorki et vit sous la surveillance du KGB dans l’un des nombreux immeubles construits ici. On peut visiter son appartement qui est aujourd’hui un musée.

Aujourd’hui, c’est avant tout le centre de la ville qui attire les touristes avec ses monuments. Dans le musée d’arts de Nizhni-Novgorod vous pourrez visiter une collection imposante d’oeuvres russes, entre autres des oeuvres de Levitan, Répine et Aivazovski, mais aussi de peintre européens.

Lors d’une promenade le long de la rue piétonne Bolchaia-Pokrovskaya, on peut découvrir des boutiques de luxe, des magasins de souvenirs, des cafés et restaurants, mais aussi de jolis bâtiments, tels que la banque nationale mentionnée plus haut dans le style d’une forteresse russe, le théâtre dramatique et de marionnettes pour les enfants.

Le musée d’architecture et de la vie des habitants de la région de la Volga, un musée en plein air avec de nombreuses églises en bois et des maisons en bois imposantes du 19ème siècle, vaut aussi le détour. Par ailleurs, la ville offre aux amateurs d’art la possibilité d’aller au ballet et au théâtre.

nizhni-novgorod, volga, oka, russie
en haut