Le parc national de Naroch


Dans le Nord Ouest de la Biélorussie dans un paysage valloné pittoresque se trouve le parc national de Naroch (en russe Narotch). Le parc national fur fondé en 1999, il est nommé d’après le lac Naroch du même nom que les biélorusses appellent aussi avec amour la "mer biélorusse". Le vaste paysage de lac s’étend sur une surface de plus de 90000 hectars.

     

    Le territoire de Naroch se distingue par sa diversité de paysages, les nombreux lacs formés pendant la glaciation de Valdaï, quand les glaciers se sont retirés il y a 15-20 mille ans. Le territoire unit 43 grands lacs, le lac Naroch est le plus grand de ces lacs avec une surface de 79,6km². Le long du rivage s’offrent 41 km de chemins de randonnées, le lac a une profondeur maximale de 25 mètres.

    Des forêts denses prennent presque la moitié du territoire du parc national, ici se trouvent aussi les plus grandes forêts de conifères du pays. Ici s’unissent plus de 1 400 espèces végétales plus élevées, dont 114 se trouvent sur la liste rouge des espèces végétales menacées. Entre autres on y trouve le liparis de Loesel (Líparis loesélii), le hupersia selago (Hupérzia selágo), l’anémone sauvage (Anemóne sylvéstris), la primevère officinale (Prímula véris), la pulsatille des prés (Pulsatílla praténsis) et le sabot de Vénus (Cypripedium calceolus).

    En 2002 un jardin dendrologique a été créé sur les rivages des lacs Naroch et Myastro qui présente un nombre remarquable d’environ 400 espèces différentes d’arbres et d’arbustes. Sur place se trouve par ailleurs un musée sur l’histoire et le développement de la forêt.

    Le parc national accueille une faune toute aussi riche. Le réseau hydrographique dense offre des conditions préalables idéales pour le développement de différentes espèces de poissons, d’animaux vertébrés et d’oiseaux plus près du bord. Dans les forêts épaisses sur le territoire du parc vivent 95 espèces différentes d’oiseaux, entre autres la guélinotte des bois (Bonasa bonasia), le nyctale de Tengmalm (Aegolius funereus), et le cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes) pour n’en citer que quelques uns. Sur des surfaces ouvertes et près du rivage vivent plus de 60 autres espèces d’oiseaux, entre autres des espèces rares comme le lagopède des saules (Lagopus lagopus), le courlis cendré (Numenius arquata), la pie-grièche grise (Lanius excubitor), le harle huppé (Mergus serrator) et le garrot à oeil d’or (Bucephala clangula).

    Les lacs du territoire de Naroch offrent une maison à 32 espèces différentes de poissons, entre autres la truite de rivière, le chevaine, le vairon, le spirlin, l’épinoche, et l’ide mélanote. L’eau exceptionnellement propre des lacs permet d’ailleurs l’élevage de corégones (Coregonus) qui est exploité à grande échelle. La pêche est autorisée à chacun sur le territoire du parc national, comme presque partout en Biélorussie.

    naroch, naratsch
    en haut