Moscou, capitale de la Russie

Métropole des superlatifs


"Si tu n’as jamais rêvé dans notre ville claire, au-dessus du fleuve, du soleil couchant jusqu’à l’aube, si tu n’as jamais flâné avec des amis à travers ses larges allées , alors tu n’as jamais vu la plus belle ville du monde... La chanson vole, le coeur chante, je n’ai que ces mots pour toi: MON Moscou!" (L. Derbenyov, A. Babadchanyan)

Ah Moscou, la plus grande des villes russes! Celui qui te rend visite une fois, ne peut plus se passer de toi. Les Saint-Pétersbourgeois peuvent bien de considérer comme la plus belle. Les autres Russes peuvent bien te maudir. Moscou reste le creuset de la nation russe. Moscou est la capitale!

 

Ne vous laissez pas tromper par la première impression! Certes, Moscou est bruyante, la vie à Moscou est trépidante. Moscou est le coeur de l’économie russe et a besoin de 4 aéroports pour venir à bout des centaines de visiteurs chaque jour. 4 périphériques avec d’innombrables voies, des magistrales à 8 voire 10 voies à travers toute la ville sont prévues pour dompter les voitures, bus, camions, tramays et trolleybus, et pourtant cela ne suffit pas.

Les Moscovites ne sont pas connus pour être des plus chaleureux. Au premier abord seulement. Car au fond d’eux, ils ont une âme russe qui est avide d’amour, de chants, de danses et de faire la fête. Cela fait de la capitale russe une destination populaire des fêtards.

Moscou a tellement d’Histoire et d’histoires à raconter. Par exemple, sur le Kremlin, le siège des tsars et le centre de l’orthodoxie orientale. D’abord construit en bois, il a été reconstruit en pierres après de nombreux incendies. Il présente aujourd’hui un ensemble inoubliable de palais et cathédrales. Dans les églises, les décorations intérieures témoignent de la richesse inouie des tsars et de l’influence du pouvoir religieux. Le palais des armures dans le Kremlin, qui habrite des objets du quotidien des tsars, vous donne une idée du faste qui régnait à la cour des tsars russes.

Aujourd’hui encore, c’est du Kremlin que se répand le pouvoir dans toute la Russie. C’est ici que régnèrent pendant des siècles les tsars sur ce pays immense. Inoubliable, le tsar Ivan le Terrible, dont le piédestal destiné aux discours des tsars, mais aussi aux exécutions publiques, rappelle sa cruauté.

De nombreuses églises souligent la signification religieuse de la capitale russe. Moscou est surnommée la "3ème Rome". La cathédrale du Christ-Sauveur en est un exemple éloquent. Détruite sous les ordres de Staline, on l’a remplcée par une piscine avant qu’elle ne soit reconstruite après la chute du socialisme, elle est aujourd’hui le lieu central de l’orthodoxie russe. C’est ici que le président russe assiste aux cérémonies religieuses officielles. Impressionant également: la cathédrale de Basile-le-Bienheureux sur la Place Rouge, l’un des motifs les plus photogtaphiés en Russie.

Et que dire de la Place Rouge! Symbole des grandeurs russes, elle fut le lieu d’innombrables parades militaires et est la place aujourd’hui encore du mausolée construit pour inhumer le plus grand révolutionnaire russe - Lénine.

Conseil lecture Moscou


Guide de voyage Moscou


Moscou a pendant longtemps été une ville grise caractérisée par une architecture inscrite dans la lignée des folies des grandeurs à l’époque stalinienne et de l’ère bråzhniévienne. Durant les 20 dernières années, Moscou s’est métamorphosée en une métropole des superlatifs. On estime la population de la capitale à 16 millions et elle continue à augmenter. Ces masses déterminent le rythme de la ville. Les innombrables files de voitures dans les rues de Moscou sont la preuve de l’aisance acrue des Moscovites qui se nourrit des richesses naturelles de la Russie comme le pétrole, le gaz, l’or, les diamants, le nickel, le platine etc.

Mais Moscou, ville pieuvre, a aussi, et on a du mal à le croire, de vrais oasis, des endroits de repos où l’on peut oublier le temps. Les Moscovites apprécient les endroits pour se retirer et se reposer loin du chaos de la ville. Pour ce faire, on a aménagé de nombreux parcs qui font de Moscou une ville verte.

Le plus populaire d’entre eux, le parc Gorki, attire mis à part par son parc aussi par ses attractions adaptés à toute la famille. Des hauts-parleurs retransmettent de la musique russe, les chemins offrent aux bords de la Moskova des balades agréables. En hiver, ils se transforment en pistes de patin à glace. Les skieurs de fond préfèreront le parc d’Izmailovo.

Dans le parc Sokolniki, le dimanche après-midi, les couples s’entraînent à danser sous le son de l’orchestre. Ceux qui veulent se promener à la facon des empereurs peuvent se rendre au parc de Tsaritsyno, où l’impératrice Catherine II de Russie construisit une résidence d’été pour sa cour. Le château a été reconstruit en 2007 et peut être visité.

Le parc de Kolomenskoye vaut fortement le détour avec son ancien palais des tsars. Il ne reste que les fondations du palais, mais vous pourrez découvrir ses murailles et l’église de l’Ascension qui fait partie des monuments classés UNESCO, perchée au-dessus du fleuve Moskova. En été, c’est l’endroit idéal pour se promener le long de ses berges ou se baigner. En hiver, vous pouvez profiter de la neige pour faire un tour en troika (traîneau tiré par 3 chevaux).

Si vous vous trouvez sur les collines des moineaux, vous entendrez le bruit lointain de la capitale. A la place, vous aurez une vue majestueuse sur Moscou, vous vous trouverez en quelque sorte au-dessus de tout. Seule l’université Lomonossov dans votre dos refuse toujours de se soumettre.

Dans le couvent de Novodievitchi, vous trouverez un lieu de recueillement. Le silence contemplatif parcourt les maisons du monastère, son terrain et le cimetière de Novodievitchi, où ont été enterrées les grandes personnalités russes du 20ème siècle, mais aussi de périodes précédentes, comme l’écrivain Nicolas Gogol par exemple.

Le fleuve qui donna son nom à Moscou invite le flâneur à des rêveries et discussions à voix basse au soleil couchant. Sur les bords de la Moskova, pêcheurs muets, couples amoureux et joueurs d’échecs plongés dans leur jeu se réunissent ici.

Le Viel Arbat, une longue zone piétonne dans le quartier des artistes, fait également partie des instances incoutournables de la ville en terme de décontraction. Des cafés aux terrasses animées, de multiples stands et magasins de souvenirs, des vendeurs à la sauvette ainsi que de nombreux portraitistes et artistes musicaux font de cette rue le Montmartre de Moscou.

L’art et la culture font la chronique de Moscou. Le théâtre du Bolchoi reste aujourd’hui encore une marque de prestige, garant d’un ballet aux artistes impressionnants. Il met la barre haute pour tous les autres théâtres de la ville, petits et grands de la capitale. Les galeries Tretiakov, l’ancienne et la moderne, mais aussi le musée des arts appliqués de Pouchkine réunissent des oeuvres de plusieurs époques et de différents endroits du monde.

L’avant-garde des artistes moscovites se rencontre et est active dans des des lieux comme le "Vinzavod", une ancienne usine de vin, ou le centre culturel "Garage". On rencontre ici des représentations de la vie, des états d’âne et des impressions spécifiques à Moscou.

Vous l’aurez sans doute remarqué dans ces quelques lignes, Moscou n’a pas laissé de pierre son auteur qui en est tombé amoureux et espère la revoir un jour. Pour en revenir à notre chanson du début, Moscou est vraiment la plus belle ville du monde!
moscou, capitale, russie
en haut