Lviv (Lvov, Lemberg, Lvov), capitale de la Galicie orientale

Villes et Régions d’Ukraine


Les particularités de Lviv se reflètent dans la variété de noms qu’elles possède dans différentes langues (Lviv en ukrainien et polonais, Lvov en russe et Lemberg en allemand), laissant deviner l’histoire multiculturelle et mouvementée de cette région profondément européenne, qui fut convoitée pendant des siècles par plusieurs puissances.

De tout temps, cette ville, ancienne capitale de la Galicie orientale, se trouva à la croisée entre l’Est et l’Ouest, le Nord et le Sud. Habitée et conquise par des gens et des peuples d’origines diverses, la multiculturalité qui imprègne Lviv se retrouve non seulement dans son étonnante diversité architecturale, mais en fait également son charme.

 

Au milieu de 13e siècle, le prince Daniel Romanovitch (Halytzkiï) fit construire un château fort à l’exacte croisée des routes marchandes menant du nord au sud et de l’est à l’ouest, et le nomma d’après son fils Lev (Léon). Un bourg se développa rapidement autour du château, et devint par la suite l’une des cités les plus riches et les plus prospères de la région.

En 1340, après la disparition de l’Empire de Kiev, la principauté de Halyc, dont la cité de Lviv, fut intégrée au Royaume de Pologne.

La ville continua de se développer, et de nombreux marchands, artisans et artistes venus de toute l’Europe ainsi que d’Asie Mineure s’y établirent. Cette diversité culturelle contribua au rayonnement et à la prospérité de la ville, et lui donna son caractère si particulier.

Après le premier partage de la Pologne en 1772, la Galicie-Volhynie devint une province austro-hongroise. Lviv devint la capitale du royaume de Galicie-Lodomérie, et à la suite de cela continua à s’étendre, et rapidement sa taille quadrupla. Sous le règne de Joseph II, de nombreux Allemands s’y établirent.

A la fin de la première guerre mondiale, la ville redevint polonaise. En 1939, elle tomba pour une courte période entre les mains des soviétiques, avant d’être prise d’assaut par la Wehrmacht, qui subordonna la région à l’autorité du gouvernement général responsable de l’administration des provinces polonaises. La terreur nazie lors de l’occupation allemande causa l’extermination de presque toute la population juive de Galicie.

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Lviv et la Galicie redevinrent soviétiques. Afin de réfréner les velléités d’indépendance de la minorité ukrainienne, les autorités soviétiques procédèrent à une politique de russification de la région, ce qui entraîna la déportation d’une grande partie de la population polonaise en Basse-Silésie.

Depuis 1991, Lviv est la principale métropole de l’Ukraine occidentale indépendante.

Elle est considérée aujourd’hui comme l’une des plus belles villes de la région, et son centre-ville est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville s’est de plus ces dernières années beaucoup investie dans la restauration et rénovation de nombreux bâtiments, dont la mairie place du Marché (Rynok).

Lviv possède de nombreux joyaux architecturaux à découvrir: une multitude de palais, églises et cloîtres, témoignant de sa richesse passée. Des bâtiments pittoresques de style Art-Nouveau vous replongeront dans l’atmosphère inimitable de l’Empire Austro-Hongrois. La chapelle Boim avec ses magnifiques bas-reliefs et d’autres bâtiments de style Renaissance, ses parcs verdoyants appelant à la flânerie feront sans aucun doute partie de la promenade-découverte. Un endroit incontournable: le musée en plein air consacré à l’architecture vernaculaire et aux coutumes locales. Vous trouverez également à Lviv d’autres musées valant le détour, consacrés à la musique, à la littérature, à la religion, à l’architecture et à l’histoire de la Galicie orientale.

Parallèlement à cela prospère à Lviv une scène culturelle très vivante, qui contribue à la renommée de la ville dans toute l’Ukraine et même au-delà de ses frontières. Un nombre incalculable de galeries d’art moderne voient le jour régulièrement, et appellent à la découverte de la sculpture et de la peinture contemporaines. De nombreux festivals de jazz, rock, pop et de musique classique sont également organisés à Lviv tout au long de l’année, et des ensembles folkloriques présentent la culture ukrainienne traditionnelle aux visiteurs.

La ville de Lviv est également un modèle d’hospitalité et de culture touristique en Ukraine. On y trouve des hôtels de toutes catégories de prix et de nombreux restaurants, cafés et bars où un touriste averti pourra se familiariser avec la cuisine d’Ukraine, de Galicie, ou bien tout simplement de Lviv.

Et il n’est pas rare qu’un touriste venu simplement découvrir la ville en quelques jours tombe littéralement en amour avec Lviv, capitale ancienne et pourtant si jeune de la Galicie orientale!


Conseil de livre


Petit futé Ukraine


Bons plans restaurants à Lviv

Restaurant Bukhara, vul. Furmanska:  Conformément à son nom, ce restaurant propose de la cuisine ouzbèke. Cependant, nous vous le conseillons chaudement pour son atmosphere conviviale ouzbèke et ses plats succulents, dépaysement garanti. Le service est très agréable. Salles fumeur et non-fumeur. Fourchette de prix: moyenne.

Restaurant "Pid zolotoyou Rozoyou" (Sous la Rose d’or), vul. Starojewreyska:  Les propriétaires de ce restaurant voulaient rendre hommage à la grande tradition juive ancienne. Une cuisine traditionnelle kascher et non-kascher comme on l’aime, un intérieur coquet agrémenté par de la musique traditionnelle juive vous assureront une expérience inoubliable. Le montant de l’addition doit être négocié à la fin du repas. Fourchette de prix: moyenne à élevée.

Cafe "Frantsishka", vul. Krakivska:  Ce café rappelle sans conteste les grands moments de l’époque Wilhelmienne. Malgré le fait qu’il se trouve en centre-ville, c’est un lieu calme, propice à la détente, où vous pourrez vous régaler de tartes délicieuses. Fourchette de prix: moyenne.

lviv, l’vov, lvov, léopolis
en haut