Crimée

A deux pas de Yalta, dans une propriété magnifique du nom de Livadia, se trouve l’ancienne résidence d’été des tsars de Russie. Au milieu de jardins somptueux, qui de part leur diversité florale pourraient être comparés à de véritables jardins botaniques, se dresse un splendide palais de style Pré-Renaissance italienne, construit à partir de calcaire coquillier d’Inkerman.

Constitué d’un bâtiment principal à deux étages aux pièces luxueuses, de deux cours intérieures de style italien et oriental, de nombreuses fontaines et d’allées d’arcades ainsi que d’une église orthodoxe construite en 1866 par l’architecte italien Monigetti d’après le modèle byzantin, ce palais, résidence préférée du tsar Nicolas II, fut le lieu de séjour de nombreux tsars de la dynastie Romanov, jusqu’à leur chute en 1917 causée par la révolution bolchévique.

Après les affres de la guerre civile, le palais fut utilisé comme sanatorium pour agriculteurs et ouvriers à partir de 1925 et à la fin de la 2e guerre mondiale, servit de décor à la fameuse conférence de Yalta, par laquelle Livadia acquit une certaine notoriété. C’est ici que Staline, Churchill et Roosevelt décidèrent de l’ordre du monde de l’après-guerre, statuèrent sur le sort de l’Allemagne, et posèrent les premiers jalons de la création des Nations-Unies.

En 1974, le palais devint officiellement un musée et est depuis ce temps-là ouvert au public
livadia, crimée, tsar, palais, nikolai, nicolas, romanov, conférence de yalta, staline, churchill, roosevelt
en haut