Kharkiv, la seconde capitale ukrainienne

Villes et régions d’Ukraine


La seconde plus grande ville d’Ukraine se situe au Nord-Est du pays et s’appelle Kharkiv (Kharkov), d’après le nom de son fondateur légendaire, le cosaque Kharko. Kharkiv (en russe Kharkov) est fondée sur une forteresse du 17ème siècle qui a été bâtie pour protéger la Russie des invasions des Tatares de Crimée. Au 18ème siècle, la ville se développa rapidement pour devenir une capitale régionale dans l’empire des tsars russes. Déjà à l’époque elle profitait de la prospérité du commerce, de nombreuses villas et maisons bourgeoises en témoignent aujourd’hui encore.

 

Au début du 20ème siècle, Kharkiv a été la capitale de la république soviétique d’Ukraine et fut pour la toute jeune Union Soviétique un champ expérimentiel, ce que l’on peut toujours voir dans la silhouette architecturale de la ville. A côté de bâtiments Art Nouveau et classiciques staliniens, l’Etat soviétique souhaitait présenter ici aussi ses ambitions de politique mondiale sous la forme d’une énorme place qu’on appelle aujourd’hui la place de la liberté et qui est la plus grande place d’Europe. Cette place est flanquée par l’imposant bâtiment de l’université et de la maison de l’Industrie d’Etat (Derzhprom).

Pendant la seconde guerre mondiale, des batailles horribles ont ravagé la ville de Kharkiv et ses environs avec de nombreux morts. A l’emplacement des champs de bataille, des restes de corps humains sont régulièrement inhumés dans des cimetières. Les soldats allemands ont trouvé eux aussi près de Kharkiv leur dernier repose au cimetière militaire allemand, auquel la famille peut rendre visite.

L’Université Vassil-Karassin de Kharkiv, qui a été fondée au 19éme siècle, est la source principale de l’importance scientifique de la ville. Des milliers d’étudiants obtiennent à Kahrkiv des diplômes dans des disciplines techniques et scientifiques. Les étudiants donnent à Kharkiv un regain de jeunesse et se fondent dans l’atmosphère détendue de la ville. Le voyageur qui se promènera en mai le long des larges allées de marronniers en fleurs ou qui s’arrêtera à l’une des terrasses de cafés, pourra apprécier pleinement ce calme léger.

Culturellement parlant, Kharkiv a également beaucoup à proposer. En plus des nombreux théâtres et opéras, il y a de nombreux musées à visiter, parmi ceux-ci son musée d’art avec des peintures célèbres d’Ilia Répine et Ivan Aivazovski, ainsi que des esquisses de la personnalité ukrainienne Taras Chevchenko. D’innombrables églises et cathédrales reflètent la croyance profonde orthodoxe des habitants de Kharkiv. A ne pas manquer, la cathédrale de l’Annonciation.

Kharkiv est plus proche de Paris qu’on ne pourrait le croire, malgré les 2 500km de distance entre les deux villes. Vous pouvez rejoindre cette ville en 6 heures à peine avec une escale seulement à Vienne, Moscou ou Kiev. De nombreuses liaisons ferroviaires et routières relient Kharkiv avec d’autres grandes villes ukrainiennes de sorte que votre séjour à Kharkiv est parfaitement combinable avec d’autres destinations. Ainsi, vous pouvez vous rendre par exemple à Poltava, centre du mouvement cosaque, en deux heures par train pour découvrir cette nouvelle ville.
Kharkiv, Kharkov, Kharkov, ukraine de l’Est, université, cimetière militaire
en haut