Massif rocheux du Kara Dag

Crimée


"Le Kara Dag est un endroit qui semble plutôt appartenir au monde des contes qu’à notre dure réalité. "

C’est avec ces mots que Maximilien Volochine, auteur né à Kiev, décrit la chaîne montagneuse dans le Sud-Est de la Crimée entre Koktebel et Soudak. Le Kara Dag  dispose d’une beauté sauvage, formé de pics rocheux, de douces collines vertes et de falaises bizarres qui donnent des ailes à l’imagination.

 

Né des restes d’un complexe volcanique jurassique, le Kara Dag contient d’innombrables minéraux, entre autres différentes variétés de quarz (parmi lesquels la Calcédoine, célèbre sur un plan international), des opales, des agates et des cornalines ce qui le rend très intéressant aux yeux des minéralogues.

Le monde végétal du Kara Dag possède une variété exceptionnelle: pratiquement la moitié des plantes qui sont présentes en Criméese retrouvent dans le Kara Dag, parmi lesquelles 53 sortes endémiques ( par exemple: l’aubépine de Poyarkov, Crataegus pojarkoviae Kossych). Dans le sous-règne des Tracheophyta seulement, on recense 1175 sortes différentes sur le territoire du parc national actuel. Elles allient la flore du bassin méditerranéen, du Caucase, de l’Anatolie et des steppes de l’Europe de l’Est. Entre avril et début juin, ces régions steppiques fleurissent dans les couleurs douces de l’herbe stipa, des tulipes sauvages et des pivoines.

Aux endroits rocheux du Kara Dag on trouve des forêts de chênes pubescents, de cornouillers sauvages, de pistachiers et de diverses sortes de genévriers, entre autres le genévrier grec et cade, ainsi que 15 sortes d’aubépine (dont 7 sont endémiques). En automne, l’ "arbre à perruques" étale un feu d’artifice de couleurs dans les tons rouges, de rose à pourpre et rouge scarlatine à carmin. D’autres plantes typiques qu’on trouve dans le Kara Dag sont le jasmin ligneux (Jasminum fruticans L.), la couronne d’épines, l’églantier des chiens et d’autres buissons impénétrables. Sur les hauteurs, environ 500 m au-dessus du niveau de la mer, on rencontre la corbeille-d’argent de Crimée (Cerastium biebersteinii), l’une des plantes les plus impressionnantes du Kara Dag, petit mais avec de magnifiques fleurs blanches.

De même, la faune du Kara Dag est tout aussi riche. 2600 sortes d’insectes (dont 1700 espèces de papillons), 8 espèces de reptiles (dont Dolichophis caspius et la couleuvre léopard), 4 espèces d’amphibies, 135 espèces d’oiseaux et 35 espèces de mammifères vivent dans parc national du Kara Dag. Parmi les habitants du parc national, la population unique de chauves-souris est très connue avec les rhinolophes, la barbastelle commune, la vespère de savi et le murin à oreilles échancrées. La colonie de ces milliers d’animaux fut sacrifiée par les braconniers, aujourd’hui encore un problème préoccupant pour les espèces en danger en Ukraine.

Dans la gent à plumes se reflète la multiplicité des différents habitats qui caractérise le Kara Dag. Sur les côtes de la mer Noire, l’ornithologue expert peut observer le goéland pontique et le cormoran huppé du bassin méditerranéen. Le rollier d’Europe, le guêpier d’Europe, les upupidés, le traquet motteux, la pie-grièche à poitrine rose, la bondrée apivore et le faucon kobez viennent couver dans les régions steppiques. Dans la rangée des oiseaux nicheurs tout aussi intéressants du Kara Dag appartiennent l’engoulevent d’Europe, l’otus, la perdrix choukar, le martinet à ventre blanc, le pigeon biset et le bruant fou. On peut également observer d’autres oiseaux plus grands comme le circaète Jean-le-Blanc, le faucon sacre, le faucon pèlerin ainsi que le majestueux vautour des bonnes soeurs.

Dans les eaux du Kara Dag qui font partie du parc naturel du Kara Dag, vivent 500 sortes de plantes aquatiques, environ 95 espèces de poissons (dont 11 font partie de la liste rouge des espèces menacées en Ukraine). L’observation de sous-espèces du grand dauphin, de dauphins communs et de marsouins communs constitue une expérience spectaculaire.

Le parc national du Kara Dag sur la côte Est de la Crimée et qui existe depuis 1979 réunit une diversité de plantes, d’animaux et de formations rocheuses qui sert à la protection et à l’étude de cette richesse naturelle. Il s’étend sur une surface de presque 29 kilomètres carré, dont 800 ha de côte aux falaises abruptes. Ici, on trouve 135 sortes d’animaux et 78 sortes de plantes qui sont sur la liste rouge des espèces menacées en Ukraine. La préocupation principale du parc du Kara Dag est donc l’éducation à la protection de l’environnement qui a encore un grand potentiel en Ukraine.

kara dag, crimée, ukraine
en haut