Cuisine biélorusse

Friandises et recettes biélorusses


La cuisine biélorusse est apparue à l’époque païenne, elle a une histoire riche et remonte à des traditions vieilles de plusieurs siècles.

Les biélorusses ont depuis toujours eu à disposition un choix relativement limité en aliments locaux du fait de la localisation géographique et des conditions météorologiques, ils ont cependant pu grâce à leur fantaisie et curiosité créer une cuisine intéresssante. Ainsi de nouveaux plats ont été créés à partir, à première vue, d’aliments incompatibles.

Très souvent une recette d’une cuisine populaire étrangère servait de base. Avec le temps les recettes se modifièrent sous l’influence de manières locales traditionnelles de préparer. Ainsi différentes cuisines populaires (surtout russe, ukrainienne, lituanienne, polonaise, juive) ont influencé la cuisine biélorusse de façon déterminante.

Toutefois on peut trouver aussi beaucoup de mets dans la cuisine nationale qui sont exclusivement typiques pour la Biélorussie. Les biélorusses ont toujours produit beaucoup de céréales, pommes de terre, viande, lait et légumes. Etant donné qu’il y a en Béliorussie beaucoup de rivières et de lacs, le poisson est une composante importante de beaucoup de mets. Les forêts couvrent environ 40% du territoire biélorusse, ainsi on trouve aussi souvent des baies, champignons et du gibier sur la table.

Au 18e siècle l’apparittion de la pomme de terre suscita une révolution culinaire en Biélorussie. Depuis, la pomme de terre est pour les biélorusses au moins égale au pain. Autant de mets à partir de cette plante sarclée se laissent trouver dans aucune autre cuisine. Ainsi les biélorusses sont aussi appelés souvent de manière taquine "Bulbachi" (biélorusse pour "bulba" - pomme de terre) par leurs pays voisins.

Depuis toujours le lard est une composante essentielle de la cuisine biélorusse. Le lard est utilisé dans tous les mets possibles ou simplement mangé salé. Jusqu’à aujourd’hui la tradition de cuisiner le lard salé s’est préservée : du lard cru est coupé en petites tranches et saupoudré abondamment de sel et d’épices. Il peut ainsi être conservé jusqu’à 6 mois.

C’est très typique pour les recettes populaires biélorusses de combiner différentes sortes de farine comme la farine d’avoine, la farine de lentilles, la farine de sarrasin, la farine de seigle et d’autres. La fierté de la cuisine nationale biélorusse est un pain naturel avec une pâte à base de farine de seigle sans levure, mais préparé sur la base d’un ferment particulier. Le pain biélorusse est encore cuit dans des fours en bois dans beaucoup d’endroits.

Dans la cuisine populaire biéloruse on peut trouver très peu de desserts. Ils sont souvent remplacés par des baies, fruits, miel et fromage blanc.

En boissons traditionnelles se laissent décompter les spiritueux comme la krambambula (liqueur à base de miel et d’épices), la chrenovucha (liqueur de raifort) et bien sûr la samogonka (vodka maison). des boissons non alcoolisées typiques sont le sbiten (une boisson chaude à base d’eau, miel et épices), le kvas (une bière sans alcool spéciale qui est obtenue par la fermentation des ingrédients de base eau, seigle et malt), l’uzvar (boisson froide à base de fruits secs) et le mors (boisson de jus de fruits obtenue à partir de baies).

Cuisine biélorusse - Vidéo



La cuisine biélorusse moderne est éclectique à sa manière. Ainsi aujourd’hui de nombreuses recettes anciennes sont renouvelées et interprétées de façon moderne. Sans doute la cuisine biélorusse actuelle est sous l’influence de beaucoup d’autres cuisines nationales, mais de par la globalisation, cela touche presque toutes les cuisines.

Presque toutes les familles biélorusses ont une maison d’été (en russe datcha) à la campagne où des fruits et légumes sont cultivés pour la consommation propre. La récolte a lieu en août et septembre et beaucoup (beaucoup plus qu’à l’Ouest) est mis en conserves afin d’avoir des réserves pour l’hiver à venir. Il est à remarquer qu’en Biélorussie on met les légumes principalement dans une saumure, et non dans du vinaigre.

Les biélorusses sont des personnes très accueillantes qui ne mettent que le meilleur sur la table quand ils ont de la visite. Pas de table ronde ne se passe sans vodka que l’on déguste généralement avec des petits en-cas (en russe sakouski). Il peut s’agir de toasts avec du caviar, du sprat et des cornichons, des légumes marinés ou des champignons marinés. Sur les plats sont donnés en outre toujours de la salade à base de viande et légumes, généralement garnie avec beaucoup de mayonnaise. Au milieu de la table se trouve en générale un plat principal à base de volaille ou de porc selon une recette secrète de la maîtresse de maison.

Il est à remarquer qu’en Biélorussie il y a peu de personnes souffrant de surpoids, bien que la cuisine soit consistante et riche en glucides. Cela est peut-être surtout dû au fait que les portions sont généralement considérablement plus petites qu’en Allemagne par exemple.

Ici vous trouvez quelques unes des meilleures recettes de la cuisine populaire biélorusse.

Verachtchaka (Version minskoise)
0,5 Kilo de viande de porc avec côtelettes
2 oignons
200 g de kvas 
poivre
sel
1 feuille de laurier


Saler, poivrer le porc et cuire les deux côtés rapidement dans la poêle chaude. Ensuite enlever la viande et faire cuire les oignons coupés finement dans le gras laissé dans la même poêle. Mettre la viande et les oignons ainsi que le laurier dans une sauteuse, recouvrir de kvas et faire mijoter 10 minutes à feu doux. Servir avec une purée de pommes de terre ou des galettes que l’on trempe dans la verachtchka.

Encore une particularié de la cuisine biélorusse sont les soupes froides comme par exemple à base de betterave rouge, ortie ou oseille. Nous conseillons le svekolnik (en russe ‘ñâ¸êëà’ [svekla] – betterave rouge) – soupe de betterave rouge froide. Celle-ci est volontiers servie dans les mois chauds d’été.

Svekolnik (recette traditionnelle)
2 betteraves rouges avec tige et herbe
2 radis
2 concombres
un peu de ciboulette
aneth
3 oeufs
1 cuillère à soupe de vinaigre
sel, sucre
crème épaisse (pour servir)


Eplucher, laver, couper les betteraves rouges en fines lamelles et les cuire dans l’eau sous vinaigre. 10 minutes avant la cuisson insérer les tiges de betteraves, saler et ensuite laisser refroidir. Eplucher et couper en dés les concombres lavés. Egalement laver et couper en petits morceaux la ciboulette, les radis et l’aneth. Couper en petits morceaux les oeufs cuits. Dans le bouillon de betteraves refroidi insérer concombres, sel, sucre, ciboulette, radis, aneth et oeufs. Servir avec de la crème épaisse.

Comme déjà mentionné, on ne peut pas imaginer la cuisine biélorusse sans plats à base de pommes de terre. Essayer de cuisiner l’un des plats à base de pommes de terre les plus simples mais les plus délicieux. La babka peut se cuisiner en 2 variantes : authentique et végétarien.

Babka
600 g de pommes de terre
1 oignon
sel
100 g de lard / de l’huile pour la cuisson


Râper les pommes de terre, sans presser le liquide. Pour la variante végétarienne : couper l’oignon en petits morceaux et le cuire avec de l’huile dans la poêle. Pour la "babka" traditionnelle : couper l’oignon et le lard en petits morceaux et les cuire ensemble. Mélanger ce qui a été frit avec les pommes de terre râpées, saler et verser dans une terrine. Mettre la terrine au four et laisser cuire 40 minutes à 180-200°.

On mange la "babka" chaude et avec du lait.

Koulaga (dessert traditionnel de baies)
400 g de baies (myrtilles, airelles, framboises ou sorbiers)
70 g de miel
2-3 cuillères à soupe de farine de blé


Cueillir des baies fraîches, les rincer et mettre la casserole avec les baies sur le feu. Diluer la farine de blé avec un peu d’eau et l’insérer, ainsi que le miel, aux baies cuites doucement. Cuire à feu doux en remuant constamment jusqu’à ce que le mets soit visqueux et épais. La koulaga est traditionnellement servie avec des crêpes, du pain blanc et du lait.
cuisine, plats, recettes, biélorussie
en haut